Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Ven 27 Mai - 6:23

Le Capitaine Don Lope AlbertoLeon Pacheko Villalobos DelMonte est ce qu'on peut appeler un fier-à-bras au grand cœur. Havanais d'origine, une vraie gueule carrée et basanée, une carrure imposante, un caractère bien trempé, et une voix de stentor faite pour commander des hommes. Dur en affaires, pour ne pas dire radin (ça coute cher un beau vaisseau), intransigeant mais toujours juste et équitable avec son équipage, c'est néanmoins un homme d'honneur et de devoir, doté d'un grand sens d'égalité et de justice. Toujours prêt à défendre la veuve et l'orphelin, il est en guerre contre les esclavagistes en particulier et contre les bandits de tout poil sans scrupules de manière plus générale. Téméraire et audacieux, voire casse-cou et parfois irréfléchi, son principal souci reste néanmoins et malgré tout la sécurité et le bien être de son équipage.
Après quelques tentatives pour gagner honnêtement sa vie, d'abord à terre, puis dans l'espace sur des vaisseaux marchands, il saisit l'opportunité d'une attaque de pirates contre son dernier employeur (peut-être le pire de tous) pour s'affranchir de sa routine et se lancer à son tour dans la grande aventure. Avec l'aide de ses amis et compagnons d'infortune, il neutralise une partie de l'équipage du vaisseau "de l’intérieur" et se joint aux pirates. A ce moment là, c'est un véritable flash qui fulgure dans son esprit et qui illumine son être tout entier. Plutôt risquer sa vie dans les combats et vivre de trépidantes aventures, que de moisir et se dessécher dans l'affreuse routine d'un vaisseau de commerce. Et aussitôt une autre pensée le traversa : il serait capitaine ou il ne serait rien. Il savait qu'il était fait pour ça. Dans la foulée, cet équipage improvisé arraisonne donc son premier vaisseau marchand, file sur Havana, paradis des pirates et du bon rhum, et c'est ainsi le début d'une longue vie d'aventures qui reste à être contée ...

Illustration : c'est une création personnelle, merci de respecter la propriété artistique et intellectuelle et de demander mon autorisation concernant toute utilisation de cette image.

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Pirate10
*** Le capitaine Don Lope en action ..... tremblez, misérables racailles ! ***


extrait de journal de bord : a suivre ...


Dernière édition par andalou le Mar 31 Mai - 12:55, édité 2 fois (Raison : Mise à jour rubrique)
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  dranar le Mar 31 Mai - 12:11

JOLIE ILLUSTRATION BRAVOOOO cheers cheers cheers cheers cheers
dranar
dranar
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 495
Age : 33
Localisation : SAINT MARTIN D'HERES
Date d'inscription : 30/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Mar 31 Mai - 12:35

Journal du bord du Capitaine :

Jour 8 du 5ème mois de l'an 25157 du calendrier OCG

Voila un mois que j'ai quitté ma condition de semi-esclave pour la vie de pirate avec un équipage improvisé de fortune. Sur un coup de tête. Enfin oui et non, disons que ça ruminait dans ma tête depuis longtemps. Il a juste fallu réfléchir et décider vite, et improviser. Et avoir une chance insolente aussi. Heureusement qu'on avait un "quatre bras" avec nous pour prendre notre premier vaisseau. Mais tous les autres ont fait du bon boulot aussi. Donc me voilà Capitaine en plus. Je dois dire que ça me plait. Même si ça implique de lourdes responsabilités. Bon, tant que tout va bien et que la fortune nous sourit, c'est cool. J'ai un bon équipage, bien que réduit à l'effectif minimum. On à un vaisseau correct aussi, capturé avec une facilité déconcertante. Voila on est dans le grand bain. En route pour une vie d'aventures donc.


Dernière édition par andalou le Mar 31 Mai - 12:51, édité 1 fois
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Mar 31 Mai - 12:50

Journal de bord, jour 18 du 5ème mois de l'an 25157 OCG :

Notre première vraie aventure s'est déroulée avec succès. Une belle danseuse havanaise à été enlevée par des esclavagistes. Avec l'appui du tavernier local, on est parti à leur trousse dans tous le système Havana. Au bout de 8 jours, et après avoir quasiment bouclé le tour des planètes de système en chevauchant une comète (bravo au pilote) , on était dans leur sillage. Après deux coups au but (bravo au fusiller) , on a intercepté leur vaisseau en tranchant "dans le vif" (et bravo au seductor) ; pas de dégâts, un retour triomphal, un beau butin. Chacun et bien en place et efficace à son poste. ça semble presque trop facile. Espérons que ça dure, mais il y aura forcément des coups durs. On va essayer d'augmenter notre butin pour se procurer "légalement" un vaisseau digne de ce nom et qui ne sera pas fiché par les autorités. Et continuer à faire la chasse aux esclavagistes. Il faudrait que je me procure des informations dans les journaux de l'OCG (la métal gazette ou l'OCG News ou un truc comme ça?) pour améliorer les défenses et l'armement de notre prochain vaisseau. En attendant, place à la fête et au rhum à volonté!
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  dranar le Mar 31 Mai - 13:17

Bien résumé mais le patron de la Rhumerie de Havana : Domingo est plus qu'un simple tavernier c'est une figure pour tous les pirates de la galaxie il possède un réseau social très important! et son bar est Le lieu incontournable d'Havana. Avant que la coalition des 4 grandes familles pirates ne construise une capitainerie tout les conseils se déroulaient à la Rhumerie. Avant de reprendre l'établissement Domingo était lui même un grand pirate on raconte qu'il a affronté à bord de son légendaire vaisseau "L'asséché" un croiseur de l'Empire de sol pour sauver une princesse. Il aurait couché avec plus de beautés exotiques de la galaxie que le plus grand des harems des seigneurs de guerre pillard! Mais bon il s'est rangé et laisse à présent la nouvelle génération écrire ses propres épopées!
dranar
dranar
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 495
Age : 33
Localisation : SAINT MARTIN D'HERES
Date d'inscription : 30/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  Butcher le Mar 31 Mai - 13:21

Cris savait que Domingo était un type bien ! Un modèle ! Plus que cela un père spirituel !

_________________
Le capitaine : background et extraits de journal de bord Signrdvbx2


Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
Butcher
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10338
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  dranar le Mar 31 Mai - 13:25

***AUTOCENSURE DU MJ****

Désolé trop tentant Razz


Dernière édition par dranar le Mar 31 Mai - 14:54, édité 2 fois
dranar
dranar
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 495
Age : 33
Localisation : SAINT MARTIN D'HERES
Date d'inscription : 30/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  Butcher le Mar 31 Mai - 13:32

La mâchoire de Cris se crispa pendant que son poing se serra à l'extrême. Ses phalanges blanchirent, mais il tint bon. Hors de question de répondre à cette vil provocation de la part du maître du jeu.

Il ajusta son magnifique tricorne et se retira. Après tout, il n'allait pas flooder le journal de son capitaine.


Hrp : tsss tsss Razz Cris se donne corps et corps (l'âme, il va en laisser une bribe à chaque fois qu'il aimera réellement une femme comme Maria Rosa Smile ) pour l'équipage !!!! Ceci dit blague à part, j'aime beaucoup le personnage de Domingo et je ne rigolais pas lorsque je disais qu'il était un modèle pour Cris. Parce que c'est sa vision de la vie de pirate à lui !! Aventure et belle nana ! cheers

_________________
Le capitaine : background et extraits de journal de bord Signrdvbx2


Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
Butcher
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10338
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Mar 31 Mai - 13:50

Journal de bord du Capitaine Don Lope :

Ajout à la dernière entrée :

Suite à certaines remarques de son équipage, Le Capitaine tient à apporter un correctif à son dernier message. Le terme de "tavernier local" était bien sur à prendre au second degré, c'était une expression imagée et ironique. Le Capitaine admire et respecte Domingo et sait qu'il n'est pas un simple tavernier. Le Capitaine Don Lope remercie le maitre de jeu pour sa remarque pertinente, et souhaite ainsi clore le débat à ce sujet. Le capitaine Don Lope tiens aussi à dire qu'il est toujours disposé à la critique et avide d'apprendre des plus instruits et plus sages que lui à condition que sa rubrique de journal de bord ne soit pas trop submergée par les conversations du reste de l'équipage. Le Capitaine reste bien sur toujours preneur des critiques pertinentes et des remarques ou informations avisées de son équipage, et remercie celui-ci pour son discernement et sa compréhension.
PS : a prendre au second degré bien sur, toujours heureux de susciter des réactions et des commentaires Very Happy Very Happy Very Happy et merci pour ces précieuses informations sur Domingo, cher MJ !
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Jeu 2 Juin - 8:35

Journal de bord du Capitaine : réflexions personnelles

Il y a plusieurs grandes factions pirates : les Blacks Manbas, les Hijos de Havana, etc...
bien qu'étant Havanais, je ne peux pas me rallier aux hijos de havana, avec un équipage hétéroclite...les autres factions, ce ne sont pas vraiment mes valeurs non plus... Je pourrais rester un simple capitaine indépendant, mais il me manque quelque chose.
Comment ces factions sont-elles nées? Un jour, un grand capitaine à dit : nous serons les hijos de havana? et avec la réputation, c'est devenu une grande faction pirate.....
Alors pourquoi ne pas créer notre propre faction? qui défende nos valeurs de défense des opprimés, de lutte contre les esclavagistes, des valeurs d'égalité et de justice?
Voyons voir, faut encore lui trouver un nom.......... (Le Cap réfléchit très fort)........ Tiens, les loups galactiques, avec une belle tête de loup argentée sur la coque du vaisseau entourée d'une forme de galaxie ! Des meutes de loup à la chasse aux esclavagistes et autres racailles.

Il faut que j'en parle à l'équipage.
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Sam 4 Juin - 8:22

JOURNAL DE BORD DU CAPITAINE

Jour 24 du 5ème mois de l'an 25157, calendrier OCG

En route pour Exxalia. Le tunnel sub-spatial me met toujours mal à l'aise. Penser que notre corps se retrouve déformé, étiré par rapport à l'espace normal est forcément gênant. Le moindre pépin qui coince la machine et on se retrouve désintégrés. Sans parler des mauvaises rencontres et des créatures bizarres qui y vivent. Heureusement qu'on a un bon pilote. En "surfant sur la vague" on peut mettre deux fois moins de temps sans prendre trop de risques. Les couleurs et irisations du tunnel sont presque hypnotiques. Parfois j'ai même l'impression que je pourrais enfiler une combinaison et sortir pour aller effleurer les vagues lumineuses du bout des doigts. Mauvaise idée bien sur. Bon, assez rêvassé.

Pour résumer, on a rattrapé un autre vaisseau qui a eu moins de chance dans le tunnel. Aucune chance de survie, tout est déglingué et grillé dans le vaisseau. seule l’hyper-propulsion a tenu le coup, ce qui fait que le vaisseau était toujours dans le tunnel, livré à lui même. Les gars ont récupéré le journal du bord de la capitaine et ont été attaqués par des spectres ailés dorés de la taille d'un homme qui ont essayés de leur bouffer le cerveau. On n'a pas encore pu lire le journal, j'espère qu'il en vaut la peine.

Rien d'autre à signaler, on sort du tunnel et on arrive à la fin de la première étape sur la station relais. Beaucoup de vaisseaux de guerre sur-armés à quai. C'est peut-être normal, on est dans les barrens, au milieu de rien. Mais je les trouve quand même bien nombreux. On va peut-être éviter de se faire remarquer et faire profil bas....
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Dim 5 Juin - 17:51

JOURNAL DU CAPITAINE

Suite de l'entée du jour 24 :

Bon, pour faire profil bas, j'essayerai une autre fois, promis. Il faut dire qu'à peine débarqués, on tombe sur deux brutes de pillards mutants à crête bleue qui bousculent un mécano de la station à coup de pieds dans les côtes pour passer le temps. Et avant que j'aie eu le temps de réfléchir, j'avais mis mon sabre sous la gorge d'un des gars en surveillant le deuxième. Je me souviens à peine d'avoir franchi les cinq mètres qui me séparaient du gars. Et là je me suis dit, pas question de les laisser filer pour qu'ils avertissent le reste de leur bande. Deux autres pillards que je n'avais pas vu sont arrivés, et là ça a été la boucherie. Contre ces raclures, c'est tuer ou être tué. le premier a fini entaillé au torse, et s'est pris un coup de laser dans la jambe et une rafale de plasma dans le dos en tentant de fuir. Le second s'est retrouvé avec mon sabre au milieu de la tête et le bosco l'a fini au laser dans la tronche. Le troisième a fini transpercé comme un gruyère par une rafale longue à l'arme lourde à bout portant après que je l'ai fait reculer à portée de tir de notre jolie cannonière rousse qu'il a osé blesser à l'épée tronconneuse. Le quatrième a survécu et a servi d'objet sexuel à notre mutante, rapport à son énérgie X pour pouvoir nous soigner, bref c'est une autre histoire, il s'en est sorti à bon compte finalement.

Aprés tout, on a quand même été discrets, on n'a pas alerté plus de pillards. Il faut dire qu'on les a démolis en 2 minutes, ça a été bref et intense. Le temps de se planquer dans un endroit discret, de faire le point et d'échafauder un plan, on s'est retrouvés à aller voir directement le chef des pillards, Ardaak, histoire de le défier en duel pour gagner du temps. Il faut dire qu'il y avait 200 à 300 affreux qui squattaient la station, aucune chance pour nous de les déloger autrement qu'en allant directement "couper la tête" du groupe. Et quand je dis ça, je ne croyais pas si bien dire. Chris s'est dévoué pour le défier et l'affronter en duel, avec un petit subterfuge au passage pour l'affaiblir au pistolet hypodermique. Bon ça n'a pas marché, et ça s'est tout de suite transformé en bataille générale. Là, chris, tel un tigre enragé et dans un réflexe fulgurant, a tranché les doigts d'Ardaak, est passé entre ses jambes en glissade et l'a saisi derrière pour lui coller son sabre sous la gorge. Il faudrait qu'il m'explique comment il a fait pour glisser et se relever aussi vite. Moi, inspiré par son action, j'ai pris un pas d'élan sur une chaise, un autre sur une table, et après une superbe vrille aérienne, j'ai coupé en deux un de ses officiers dans une attaque plongeante. Voyant ça, les autres se sont rendus, sauf un pillard un peu moins aviné qui a tenté de nous envoyer une grenade qu'Uskania lui a renvoyée télékinétiquement à la figure. Ensuite, ça a été la révolution, Cris a effectivement coupé la tête d'Ardaak pour l'exhiber à ses hommes, les gens de la station se sont rebellés, ça tirait et tapait de partout. Quand j'y repense, quelle exaltation, quelle frénésie dans le combat, quelle boucherie. Je dois dire que dans le genre haut fait d'armes, difficile de faire mieux. Et ce n'était qu'une étape à priori sans histoires. C'est comme ça la vie d'aventurier et de pirate, il va falloir s'y faire. Et là, je trouve qu'on commence tous à être bien au point au combat, ça promet. On verra bien ce que la suite nous réserve.
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  Zomo le Dim 5 Juin - 18:59

Ouiii, le journal de la pirate coincée dans le tunnel!! On a quand même affronté des spectres trucs là qui ont essayés de nous manger le cerveau en étant suspendus à un câble!! ET on ne l'a pas lu le journal! Il y a peut-être des informations, qui sait???
Bon sinon je prépare mon perso mais je vais changer de topic pour poser mes questions au meujeuh!!!
Zomo
Zomo
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 792
Age : 45
Localisation : Grenoble / Abbaye
Date d'inscription : 23/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Lun 1 Aoû - 11:56

JOURNAL DE BORD DU CAPITAINE


Jour 27 du 5ème mois de l'an 25157, calendrier OCG

Nous quittons la station libérée d'Ardaak et de ses pillards en embarquant un nouveau membre d'équipage fusiller, féminin et alien à 4 bras. Plutôt séduisante pour une alien à 4 bras d'ailleurs. Je sens que ça va donner des idées à certains, mais je tiens vraiment à ce que la consigne d'éviter les rapports amoureux entre membres d'équipages soit respectée pour ne pas créer de problèmes relationnels qui nuiraient à la bonne marche du vaisseau et à l’efficacité au combat. Nous embarquons également une passagère à destination du système palace, une joueuse de cartes professionnelle. Elle doit arriver à destination dans 20 Jours au plus tard. Nous avons aussi pris connaissance du contenu du carnet de bord du Capitaine Adams, récupéré sur l'épave du 'Flamboyant' dans le tunnel hyper-spatial juste avant de décoller. Elle venait de se lancer dans la piraterie, tout comme nous. Mais elle à eu moins de chance. Je ne peux pas m’empêcher de ressentir un pincement au cœur, et ça nous rappelle combien la vie dans l'espace est dangereuse malgré l'attrait de l'aventure. Elle y parle de son compagnon, Jeff Brady sur MU23.C'est presque sur le chemin de Palace, je prends donc la décision de faire un petit détour de quelques jours de voyage et d'en informer notre passagère après le départ.


Jour 3 du 6ème mois de l'an 25157, calendrier OCG

Arrivée sur MU23 après 6 Jours de voyage sans incident notable ... Ha si, on à vu passer dans le tunnel l'épave d'un gros vaisseau de transport de l'OCG, avec tout un tas d'unités cargo à la dérive, un vrai trésor attendant d'être cueilli. Mais impossible d'en récupérer un seul, trop dangereux. Il faut que je pense à trouver un système pour récupérer le cargo en vol dans l'espace. Je suis presque sur que les ferrailleurs spatiaux ont ce genre d'équipement. On finit par trouver Jeff Brady dans une taverne, c'est une loque déprimée et avinée. La nouvelle de la mort de sa compagne n'est pas faite pour l'arranger. On le laisse dessouler jusqu'au lendemain matin, et je décide de le prendre dans l'équipage car il possède des compétences en pilotage de vaisseau, et un peu par compassion aussi, on sait jamais, je n'ai pas envie de le laisser à son sort, à trainer de bar en bar, il pourrait faire des bêtises. Je crois que je suis trop sentimental.

Entretemps, on apprends que le passage pour Exxalia et Palace est bloqué par un gigantesque orage hyper-spatial qui endommage gravement les vaisseaux. Mauvaise nouvelle, surtout pour notre passagère dont le temps est compté. Après un peu d'astuce et de diplomatie (J'ai vraiment un équipage du tonnerre), on apprends que personne ne veut régler le problème malgré la grosse prime offerte car c'est trop dangereux. En gros, il faut foncer au coeur de l'orage en évitant les décharges d'énergie attirées par notre combustible, le Radix, tirer sur le nœud énergétique de l'orage pour le dissoudre, tout en priant si on croit à quelque chose, ou en croisant les doigts par défaut. Et on nous dit
qu'avec notre petit vaisseau de cent tonnes c'est du suicide. Après moultes hésitations et délibérations avec l'équipage, on y va, on verra bien.


Jour 7 du 6ème mois de l'an 25157, calendrier OCG

Après trois jours de voyage, on voit l'orage. C'est difficile à décrire. il englobe le tunnel qui nous y mène tout droit. Il y a des couleurs, des éclairs, et ça semble extrêmement dangereux. A peine entrés, les instruments se détraquent, le vaisseau se chargeant d'énergie. A l'approche du cœur, le vaisseau subit des dégâts considérables à grande vitesse. Des décharges traversent le vaisseau de part en part, et quand elles nous touchent, on prend une claque extrêmement douloureuse dans tout le corps. Je me dis qu’après trois ou quatre chocs comme ça, c'est l'aller sans retour pour le pays des rêves, c'est humainement impossible d'en encaisser plus. Si le vaisseau ne s'est pas désintégré avant. Hors de question de toucher les parois ou structures du vaisseau, tout le monde s"accroche comme il peut. Après quelques secondes qui semblent des heures, notre pilote d'exception repère le nœud de la perturbation et tire en plein dans le mille, du premier coup. Presque instantanément, l'orage explose et se désagrège en une multitude de gerbes colorées. On est passés, mais le vaisseau à été transformé en quasi-épave en moins de deux minutes, et nous sommes tous au bord de l'évanouissement. Je ne sais pas si je le referais, c'est réellement suicidaire. Bon, l'essentiel, c'est qu'on soit tous entiers. Allons toucher notre prime et nous acheter un beau vaisseau, on l'a tous bien mérités. Il reste 4 Jours de trajet pour Exxalia.
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  andalou le Mar 30 Aoû - 18:44

JOURNAL DE BORD DU CAPITAINE

Jour 11, sixième mois de l'an 21157 du calendrier OCG

Nous arrivons enfin sur Exxalia, en piteux état, mais tous entiers et vivants. Il manque des pans entiers de coque extérieure sur le vaisseau. Si on avait dû faire une rentrée en atmosphère, on se serait désintégrés. Heureusement que le dock principal est en orbite. On se dépêche d'effectuer des réparations d'urgence pour pouvoir se déplacer sans trop de soucis. Ça nous prend bien une journée. De toute façon, avec la récompense de 15000 crédits pour cette mission suicide, on va pouvoir se payer notre nouveau vaisseau. Je donne une journée de quartier libre à l'équipage, il l'ont bien mérité.

Jour 12
Enfin, depuis le temps que j'en rêvais, on a commandé notre nouveau vaisseau. Un Romanza, avec armement, moteurs et senseurs améliorés, cabines de luxe, espace de détente, etc... Olango, le marchand recommandé par Domingo, est Havanais et ancien capitaine pirate. Du coup, la négociation se déroule à merveille pour une fois. Il nous offre la peinture, mais avec toutes les options qu'on a fait ajouter au vaisseau, c'est un peu normal. On est de bons clients, et c'est un bon marchand, fort sympathique. Par contre, nous ne prendrons livraison que dans deux semaines. On va en profiter pour trouver une occupation dans le système, histoire de gagner quelques crédits. On part donc à la chasse aux ragots dans les tavernes.

Jour 13
Je suis assez intrigué par l'accoutrement des pseudo-pirates du coin, grossièrement grimés en Havanais. Je me demande s'ils ont déjà vraiment participé à un abordage de vaisseau, ou même s'ils ont tiré un seul coup de pistolet en combat réel. A en juger par leur conversation, il y a peu de chances. Je finis quand même par apprendre qu'il existe un astroport sur une planète voisine du système, nommé Port Espérance, où se rassemblent de vrais pirates. Tant mieux, car il pleut tout le temps sur Exxalia, ça commence à me déprimer et le soleil d'Havana me manque. Il faut que je pense à faire comme Olango, qui a un bocal avec du sable d'Havana dans son bureau. Mon équipage me confirme que Port Espérance peut nous offrir des opportunités intéressantes. C'est à moins de deux jours d'ici, un saut de puce.

Jour 14
Nous finissons par rencontrer un personnage digne d’intérêt, et par obtenir sa confiance. Il nous confie une mission délicate. Nous devons récupérer un gros artefact auprès d'un trafiquant nommé Jones, autour d'une petite lune, Meldori, d'après les informations d'un contact qu'il a capturé et éliminé. Chris, toujours aussi cabotin, va tenter de se faire passer pour le contact en imitant sa voix d'après des enregistrements. Si ça ne fonctionne pas, le plan B sera de faire croire à Jones que son gars est toujours vivant et qu'on le tient en otage, histoire de le déstabiliser et d'aborder sans combattre pour négocier. On va donc essayer d’aborder en douceur, sinon on improvisera en faisant ce qu'on sait le mieux faire, foncer dans le tas à coups de canon. Je préfère éviter cette dernière option à cause de l'état de notre vaisseau, on verra bien sur place.

Jour 17
Après 2 grosses journées de trajet et presque un jour de recherches, on finit par trouver notre cible autour de Meldori. Évidemment, le petit plan mis en place foire lamentablement. Après un échange de tirs soutenu et quelques acrobaties, notre adversaire capitule, et nous récupérons une grosse statue hideuse qui occupe presque toute la soute. Je pense à féliciter le pilote de Jones qui nous a donné pas mal de fil à retordre, et en fait c'est une très jolie pilote blonde avec du caractère que Chris s'empresse de séduire pendant le transfert de cargaison. En dix minutes elle passe du stade de plutôt farouche à complètement amourachée. Là, je dois avouer qu'il a fait fort. Bien, il est temps de rentrer pour livrer cette encombrante cargaison.

Jour 19
Au retour, on se fait contrôler par la douane de l'OCG à l’atterrissage. Pour résumer, on pilote un vaisseau volé depuis plusieurs mois, on y trimbale un immense artefact alien et on a dix minutes pour trouver une bonne explication. Pas de quoi paniquer. Je me présente gentiment au contrôle et joue le jeu en mentant avec aplomb. Impossible de cacher ce chargement, j'explique donc que c'est un décor de théâtre. J'ai aussi beaucoup misé sur notre réputation, et il faut dire qu'avoir failli exploser en dissipant un orage hyper-spatial au canon nous a beaucoup aidés. Je dois reconnaître qu'il faut pas mal de sang-froid dans ce genre de situation, et je préfère encore échanger des tirs en plein combat où j'ai moins le trac grâce à l’adrénaline. On peut finalement retrouver notre employeur et aller négocier la vente avec notre acheteur. Le seul truc qui m'ennuie, c'est qu'on est censés toucher la moitié du butin, soit 20000 Crédits, et que j'ai appris que ce truc vaut 70000, et si quelque chose me déplaît, c'est de me faire truander. En plus notre acheteur ne m'inspire pas confiance. Il pose trop de questions et insiste pour voir la statue. Je cède à sa requête en avertissant mes gars pour qu'ils ouvrent l’œil en suivant discrètement à distance. Et bien sûr, en chemin vers le vaisseau, voilà qu'il fait demi-tour pour partir en courant sans dire un mot. Mon sang ne fait qu'un tour, et réagissant d'instinct sans vraiment réfléchir, je dégaine mon pistolet à plasma et je lui explose la tête avant qu'il n'ait fait trois mètres. Et tant pis pour les questions et éventuelles explications, de toute façon, il n'avait apparemment pas l'intention de nous payer. Nous sommes rapidement cernés par six assaillants, c'est une véritable embuscade. Sauf que mes gars ne leur font pas de cadeaux, et ceux qui pensaient être les chasseurs deviennent vite les proies. En deux minutes, tout est terminé, deux ennemis ont étés décapités à l’épée tronçonneuse, un troisième a le torse fendu de l'épaule au nombril, notre soi-disant acheteur est au sol avec le crâne en chou-fleur, et nous n'avons pas une égratignure. C'est une vraie boucherie, les trois derniers se rendent et la police de la station arrive. Les apparences ne jouant pas en notre faveur, on se retrouve en cellule, mais avec quelques explications et après vérification, on se retrouve vite dehors. Après tout, nous n'avons rien à nous reprocher.

Jour 22
3 jours plus tard, la transaction s'effectue avec un autre acheteur, et nous empochons notre part de butin sans histoire, soit 35000 crédits. Finalement, ça en valait la peine. Il reste quatre jours à attendre avant de recevoir notre nouveau vaisseau. On va enfin pouvoir en profiter, se détendre, et fêter ça. J'ai décidé de faire construire une rhumerie havanaise dans un coin de la soute, histoire d'avoir un lieu chaleureux pour se retrouver et se reposer pendant les longs trajets. Et on embarquera deux mousses et une nouvelle pilote, compagne officielle de Chris en prime. En attendant, je pars moi aussi en quête d'une compagnie agréable. Après tout, quatre jours à occuper, ça s'impose....
andalou
andalou
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 103
Age : 50
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 19/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le capitaine : background et extraits de journal de bord Empty Re: Le capitaine : background et extraits de journal de bord

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum