Résumé pour l'absent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé pour l'absent

Message  Glorim le Sam 28 Mar - 11:18

Comme nous en avions convenu, nous avons décidâmes de nous occuper du Chupacabra en priorité. Ainsi, pas de risque qu'il nous surprenne en position de faiblesse après un combat difficile.

Pendant que nos alliés s'occupaient de circonscrire la faune locale pour nous ouvrir la route, nous nous dirigeâmes donc vers l'antre du monstre. Pour accéder à la falaise qui l'abritait, il fallait traverser un pont fragile surplombant une gorge, qui faisait le lit d'un torrent en crûe.

Gek l'allosaure traversa le premier, puis je le suivis prudemment en scrutant les alentours. L'ensorceleur s'engagea à son tour sur la frêle structure. C'est là que le chupacabra, qui s'était dissimulé dans la végétation, passa à l'attaque:il comptait bien profiter de l'éparpillement de nos forces. Cédant à son instinct de survie, l'ensorceleur se précipita pour me rejoindre. Le prêtre et la rôdeuse devraient faire face seuls de l'autre coté du pont.

La créature, que le sang d'un animal dont elle venait de se gorger avait rendue plus rapide, piqua vers le prêtre. Celui-ci, sans arme apparente, lui paraissait sans doute une cible inoffensive. La rôdeuse réagit prestement et lança son javelot qui transperça la carapace du monstre, lui arrachant un cri strident, sans toutefois le briser dans son élan. Les griffes du chupacabra enserrèrent le prêtre et le prédateur reprit son envol. La combattante demi orque en profita pour lui asséner un terrible coup et la hache de ses ancêtres fit jaillir une gerbe de sang noire d'une aile du monstre. La robuste créature poursuivit cependant son ascension et lâcha le malheureux prêtre dans le vide. Celui-ci, engoncé dans son armure métallique, s'écrasa dans un fracas épouvantable, quelques dix mètres plus bas.

L'ensorceleur, qui avait repris ses esprits, invoqua un projectile magique qui entama encore la résistance de l'immonde créature. Ne me laissant pas impressionner par la distance, je lançai à mon tour mon javelot de toutes mes forces et la chance (ou le vent ?) le ficha dans la patte de la bête. Celle-ci, qui commençait à se ressentir de ses multiples blessures, trouva cependant l'énergie pour fondre vers la rôdeuse. Elle viendrait à bout de ces misérables proies se disait-elle. Et elle voyait juste. Elle saisit la demi-orque, qui ne parvint pas à éviter sa charge furieuse. Rien ne l'empêcherait désormais de la lancer dans le ravin, où le torrent emmènerait dans ses eaux boueuses, son corps démantibulé par la chute. C'était sans compter sur le valeureux prêtre. Rajustant son heaume cabossé qui bloquait sa vision encore trouble, il se redressa en titubant et lança un ordre libérateur. La rôdeuse échappa miraculeusement à l'emprise des serres qui lui déchiquetaient la chair quelques instants plus tôt.

Le chupacabra repris son envol, abasourdi par la résistance inaccoutumée de ses proies. Il fallait en finir maintenant, ou le monstre irait se replier dans son antre pour se refaire une santé. L'ensorceleur trouva de nouveau sa cible, sa magie ne connaissant jamais l'échec. Je me ruai sur le pont pour réduire la distance et propulsai un nouveau javelot, mais le vent ne fut pas avec moi cette fois-ci. Le prêtre aasimar, décidément survolté, invoqua la colère de Desna et le vacarme assourdissant d'une onde de choc sonna la bête, qui marqua un instant fatal d'hésitation. La demi-orque assura sa prise sur son javelot, visa, et, son projectile acéré vint se ficher dans l'oeil du monstre. La carcasse de la créature s'écrasa sur la roche en bordure de falaise, dans un bruit atroce d'os brisés et de boîte crânienne éclatée.

A notre propre surprise, nous avions vaincu le monstre mythique de l'île.

Modeste, comme si la rôdeuse et lui ne venaient pas d'accomplir un véritable exploit, le prêtre se contenta de prodiguer des soins pour panser les blessures, et nous nous mîmes en quête de l'antre du chupacabra, pour récupérer un trésor bien mérité.

A suivre...
avatar
Glorim
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 528
Age : 46
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 18/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Fubi le Sam 28 Mar - 12:20

je m'y croirais Smile
avatar
Fubi
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 787
Age : 30
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Glorim le Sam 28 Mar - 14:26

La visite de l'antre du chupacabra terminée, les bras chargés de richesses, nous grimpons la colline escarpée qui nous emmènera jusqu'à l'un des points culminants de l'île dont nous sommes prisonniers. Juchés au milieu du cercle de menhirs rouges, nous observons au loin le village des cannibales. Plusieurs habitations forment un quart de cercle autour du phare inachevé, qui jouxte le front de mer. Quelques chemins relient les constructions les unes aux autres. De notre position, ces larges sentiers nous apparaissent comme de larges lignes sombres, isolées au milieu d'une jungle luxuriante de verdure.

D'après Essenia, la dryade, cette jungle cache de nombreux pièges et moultes créatures inhospitalières. Le village lui, est plus ou moins bâti autour de la "place des sacrifices". Un chaudron où nombre de malheureux ont dû mijoter trône en son centre, sur un brasier que les cannibales alimentent en ce moment même. Nous en dénombrons plus d'un vingtaine. Bientôt, nous repérons la sorcière qui les dirige. Accompagnée de 4 gardes du corps qui ne la quittent jamais, elle semble résider dans une hutte entourée d'une barrière de végétation dense, formée de lianes et de ronces. Appuyée sur son bâton magique, elle parcoure le chemin qui lui permet de rejoindre la place du village. Cette unique route traverse une bâtisse, prisonnière de l'écrin de verdure qui l'étreint. Avec son escorte, elle entre par l'une des portes, et ressort par l'issue sur le mur opposé.

Cette observation nous a suffit. Notre plan est né:les barbares sont trop nombreux pour que nous puissions espérer la victoire en les affrontant sur un terrain découvert. La dryade initiera la diversion à l'opposé du village, en traversant la jungle inextricable pour nous autres. Pendant que les cannibales sont distraits, Sasha et le roublard tengu (qui entretient des liens de plus en plus étroits avec notre ensorceleur Suspect ) arriveront par la mer en contrebas du phare. Non pas pour tenter d'accoster, car les courants sont traîtres et les défenseurs trop avantagés par la position du phare, mais dans l'idée de diviser encore les forces de nos ennemis, et d'accaparer l'attention au plus loin du groupes d'assaut. Aerys, épaulée par Jask, aura pour mission de retenir les barbares à la porte, pendant que nous traverserons le bâtiment qui mène jusqu'à la demeure de la sorcière. Là, nous en finirons avec elle et son escorte. Avec un peu de chance, le chef des barbares aux cheveux roux sera avec elle, car on sait qu'ils ne sont jamais loin l'un de l'autre. Si nous coupons cette tête bicéphale qui les guide, les cannibales se débanderont. Du moins nous efforçons nous de le croire...

Nous décidons d'observer quelques heures de plus pour laisser la sorcière rejoindre sa baraque et identifier le moment de la journée où la sécurité parait la plus lâche.

C'est alors que nous voyons la sorcière deviser avec le chef. Elle tend le bras dans notre direction. Impossible de nous discerner à une telle distance. Je n'ai pu identifier la sorcière de si loin que par miracle, à la faveur d'un don de perception que les humains ne partagent pas. Aucun doute, la magie est à l'oeuvre ! Aussitôt, les cannibales rentrent dans une grande agitation, comme le feraient les ouvrières d'une fourmilière qu'un pied aurait malencontreusement piétinée. Leurs déplacements se révèlent très vite plus organisés que nous ne le pensions au premier abord. Ils entreprennent de fortifier le village ! Il n'est plus temps de tergiverser. Le plan que nous avons imaginé est quelque peu égratigné, mais nous gardons les grands principes. Les 2 premières factions seront chargées des diversions, et le reste du groupe sera chargé d'une attaque éclair vers le centre du village.

[...]

La dryade vient d'enclencher la diversion. Nous franchissons le dernier coude qui nous sépare de l'entrée du village. A notre gauche, la végétation. Sur notre droite, le mur d'un bâtiment que nous devrons longer sur 6 mètres. Devant nous, un grand lézard à collerette (qui n'est autre que le familier de la sorcière, nous l'apprendrons plus tard) et derrière lui, à quelques mètres, un premier groupe de 4 cannibales, plus encore, 2 autres barbares, juste devant la porte du bâtiment qui était notre première cible et qui mène jusqu'à la demeure de la sorcière. Si nous franchissons rapidement cette première ligne de défense, juste à droite du mur que nous longeons, une enfilade nous conduira à la place du village. Là, nous devinons que la sorcière, son escorte, et Klorak le roux se demandent encore sur qui ils vont bien pouvoir diriger leur cruauté et leur malignité.

J'envoie Gek en avant, afin qu'il bloque le premier groupe de barbares, et qu'il nous procure un point d'appui et une protection contre les javelots qu'ils ont tous en main. Vif et obéissant, il esquive l'attaque du lézard, le mord cruellement, puis fait un bond de côté pour lacérer de ses griffes les jambes du premier barbare. J'abats alors ma toute nouvelle hache, que j'étrenne pour l'occasion, sur le familier reptilien. Le sang gicle et le lézard s'effondre dans une mare de sang. Et là... Le grain de sable...

Une "attaque éclaire" Crying or Very sad

La sorcière a vu l'allosaure, et elle sait désormais d'où vient le danger. Nous voyons son faciès grimaçant apparaître derrière les barbares qui sont en train d'en découdre avec lui. Un premier ricanement de sa part, quelques incantations, et nous voilà tous pris dans une immense toile d'araignée qui nous englue sur place. Croyez-moi, nous ne regarderons jamais plus de la même manière un papillon lorsqu'il s'agite dans la toile d'un épeire. Désormais, nous sommes tous pris au piège et notre espérance de vie est aussi celle d'un papillon. le temps s'égrène plus lentement que jamais. 6 mètres, 6 mètres qui en semblent 500. Lorsque l'un d'entre nous se libère, c'est pour être de nouveau enchevêtré deux pas plus loin.

Pendant ce temps, Gek résiste vaillamment. il évite par miracle des nuées de javelots qui s'abattent autour de lui. Il résiste aux malédictions que lui lance la sorcière. Les cannibales enragés sont agglutinés autour de lui et Klorak les a rejoint. C'est sans doute à Gek que nous devons notre survie car il se bat comme un diable. Oh, bien sûr, aucun de nous ne reste inactif. Le prêtre, qu'une bénédiction de Desna peut libérer des entraves, s'est porté au secours de mon fidèle compagnon. Il résiste lui aussi aux imprécations de la sorcière. Je finis par m'extirper de la toile, puis la rôdeuse, puis Aerys la guerrière. Gelik nous soutient avec son chant d'inspiration héroïque. Lui et l'ensorceleur parviennent en se débattant dans la toile à lancer des sortilèges qui contribuent aussi à nous garder en vie. Le pauvre Jask est moins chanceux. Loin derrière, il ressemble à véritable cocon et ses efforts sont dénués d'effet...

Vous qui lisez ces quelques mots, tout cela parait si simple et si rapide, mais je puis vous assurer que le temps nous a semblé très long pour parvenir à nous extirper et aller prêter main forte au pauvre Gek. D'ailleurs, nous arriverons au moment où la chance aura commencé à tourner. Avec 2 javelots dans le corps, il ne saura pas résister à un ultime sortilège de la sorcière et perdra la vue. Mais le combat aura déjà changé d'âme. Malgré des renforts quasi incessants, les cannibales n'ont pas réussi à mettre à profit l'avantage tactique qu'ils avaient au départ.

Les haches demi-orques et aasimar découpent, les sommeils magiques font tomber les barbares à tour de rôle, les projectiles magiques fusent. Le combat est gagné, nous le sentons à présent. A tel point que, trop confiant, je fais un pas de côté pour laisser d'autres combattants me rejoindre. Klorak, qui avait été contraint de se replier pour boire une potion de soins, en profite pour lancer une contre attaque coordonnée sur le prêtre. Cet instant d'inattention aurait pu nous coûter cher, mais malgré de graves blessures, notre divin guérisseur parvient à se replier et à se mettre à l'abri. Un dernier assaut vient à bout de la résistance des cannibales. La hache de la rôdeuse fracasse la cage thoracique de Klorak et son agonie met fin au combat. La sorcière se rend, et les deux derniers cannibales vivants avec elle.

La sorcière finira par nous apprendre qu'il existe un temple sous le village. Ieana est en réalité une femme serpent qui peut prendre forme humaine. Comme d'autres de son ancienne race, elles disposerait de pouvoirs de domination stupéfiants. C'est sans doute grâce à eux qu'elle a rendu le capitaine fou amoureux d'elle, qu'elle s'est accommodée du chupacabra et qu'elle a fait ami ami avec les cannibales. Les propos de la sorcière sont empreints de crainte et quelques peu embrumés par la folie que le cannibalisme a engendrée. Mais elle semble digne de confiance lorsqu'elle nous explique le combat entre les azlans et les hommes serpents. Un champion azlan aurait autrefois coupé la tête du Dieu Serpent. Les hommes serpents se seraient alors égaillés et cachés un peu partout sur Golarion. Une de ces cachettes serait le vieux temple oublié juste en dessous. Elle et le capitaine s'y seraient engouffrés, mais le capitaine ne serait pas ressorti. Il nous faudra descendre pour en apprendre plus. Après, nous nous lancerons à la poursuite de Ieana. Il nous faudra d'abord résoudre le mystère des stalagmites noirs marqués de runes serpentines, et faire baisser le niveau de la mer, pour accéder au second temple des hommes serpents, où elle a vraisemblablement trouvé refuge. Il nous faudra être prudent car des créatures créées de toutes pièces par les azlans errent vers l'entrée du temple: des poupées animées et une vase aux pouvoirs qui effraient la sorcière, ce n'est pas peu dire.

Une tempête tropicale arrive, et nous devrons sans doute patienter quelque peu. Une autre tempête plus dangereuse se prépare, létale pour Golarion, celle-ci. Si les hommes serpents parvenaient à rappeler leur Dieu...affraid Cette tempête là, il nous faudra l'empêcher. Nous comprenons désormais pourquoi les divinités de Golarion nous envoyaient ces rêves étranges...
avatar
Glorim
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 528
Age : 46
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 18/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Fubi le Sam 28 Mar - 15:18

grosse grosse baston alors. Pas trop de perte visiblement, a t-on moyen de guérir la cécité de ton compagnon ? Sommeil a été bien efficace apparemment Smile
avatar
Fubi
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 787
Age : 30
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Glorim le Sam 28 Mar - 15:35

Pas moyen de guérir la cécité, mais la sorcière a accepté de lever le sortilège... Wink
avatar
Glorim
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 528
Age : 46
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 18/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Fubi le Dim 29 Mar - 6:59

cool ça, heureusement que vous l'avez pas tué ^^. On reste au niveau trois donc.
avatar
Fubi
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 787
Age : 30
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Glorim le Dim 29 Mar - 7:15

Toi non.. Nous, oui... Twisted Evil


Dernière édition par Glorim le Dim 29 Mar - 11:08, édité 1 fois
avatar
Glorim
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 528
Age : 46
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 18/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Glorim le Dim 29 Mar - 7:16

Je plaisante, on passe au 4 Razz
avatar
Glorim
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 528
Age : 46
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 18/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Fubi le Dim 29 Mar - 9:26

youpiii cheers cheers
avatar
Fubi
Duc/Duchesse
Duc/Duchesse

Nombre de messages : 787
Age : 30
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé pour l'absent

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum