Une petite interview.

Aller en bas

Une petite interview.

Message  Butcher le Mer 22 Juin - 14:56

Je vous mets le lien d'un petit interview du président de la fédération française de jeu de rôle. Je l'ai découverte que ce matin en surfant sur le net. Smile

http://cellulis.blogspot.com/2011/02/podcast-hs-vous-avez-dit-ffjdr.html

_________________



Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
avatar
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10338
Age : 36
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite interview.

Message  Saber le Mer 22 Juin - 15:08

Petit extrait Wink :

« Lucien Pagon : On a mené des années d’études, il en résulte que comme je le disais que certaines chose qui ne sont pas étiquetés jeu de rôle comme playmobile peuvent êtres joués comme des jeux de rôle. Il en résulte également comme deuxième conséquence qui peut être plus dure à admettre que des choses étiquetés jeu de rôle comme Donj’, des dérivés informatiques, en réseau ou pas, selon la définition de la FFJDR n’en sont pas. Ce qui revient encore au fait que nous ne voulons pas être représentatif de tous les gens qui se disent rôliste ou tout ce qui se dit jeu de rôle. »

*****

Après le tollé, le président de la FFJDR, Thomas Laborey a répondu, dans une autre interview :

« Romaric Briand : Moi Thomas c’est vrai que j’ai été choqué, en tant que représentant de la Fédération française de Jeu de rôle, entendre son président dire que les rôlistes sont tous des cons, ça m’a choqué. Il avait raison de t’attaquer là dessus, tu peux le regretter quand même.

Thomas Laborey : Tu as conscience que je sais parfaitement ce que je dis et que si je fais ça c’est pour produire un certain effet. Non je ne vais pas présenter des excuses quand j’ai raison ! Le gros problème du jeu de rôle c’est les rôlistes, il faut absolument pas perdre ça de vue. La raison pour laquelle Mireille Dumas nous est tombée sur la gueule, c’est parce qu’il lui était très facile de trouver des rôlistes qui étaient infoutus d’aligner trois mots en français.

Le problème des rôlistes c’est qu’il y a plein de gens aujourd’hui qui croient qu’ils sont rôlistes parce qu’ils tuent des gobelins à coup de dés et qui sont venus uniquement parce qu’ils jouaient à des jeux dans lesquels il y avait une iconographie medfan. Comme ça leur a plu ils ont continués à jouer à des jeux sur la couverture desquels il y a écrit jeux de rôle.

Mais ils jouent toujours de la même façon, ils jouent aux jeux vidéos sur table. Ils jouent à ‘si ca bouge je tape, si ca bouge pas je vole’. Il y a des gens qui sont venus aux jeux de rôle se croyant rôlistes car ce qu’ils aiment c’est les couvertures sur lesquels il y a des nanas en bikini chainmail qui se battent contre des vampires et des dragons. Et ils sont venus comme ça. Est-ce que ce qu’ils cherchent est rôliste ? Est ce que ce qu’ils cherchent est la définition qu’on a donné tout à l’heure ? Pas forcément.

Romaric Briand : Ce n’est plus le président de la FFJDR qui parle, c’est bien Thomas Laborey ? C’est toi qui dit ca. Tu vois ce que je veux dire ? C’est un jugement de valeur…

Thomas Laborey : Non je ne suis pas d’accord, c’est les réflexions de tout le monde et tu as vu que Lucien n’a pas un avis très différent de moi. C’est l’avis de tout le monde qui s’est exprimé au sein du CA de la Fédé qui aboutit à cet avis un peu consensuel sur ce qu’on peut faire avec le jeu de rôle et ce qu’on doit faire avec le jeu de rôle, ce qu’on peut éviter de faire avec le jeu de rôle en en même temps vous êtes grand et c’est ce discours là qu’on tient. Oui je voudrais que les rôlistes prennent conscience du fait qu’ils ne savent pas ce qu’est un jeu de rôle. Ils ne comprennent pas ce qu’ils font autour d’une partie. La plupart des gens qui se disent rôlistes sont venus aux jeux de rôles pour de mauvaises raisons, raisons pour lesquels ils le quittent aussi facilement pour aller vers des alternatives de gratification plus immédiates du style jeux vidéos, du style jeux de cartes, ETC. Énorme problème qu’on a eu à la fin des années 90 après les événement Mireille Dumas et tout et que si jouer aux jeux de rôles des gens qui jouent plus parce que ce qu’ils cherchent est le jeu de rôle. Ils seraient plus pertinent dans leurs achats, plus fidèles dans leur clientèle du point de vue des professionnels, plus investis dans les associations, plus opposable aux tiers et notamment aux familles, journalistes, chercheurs et pouvoir publiques. Et on aurait un milieu rôliste qui tient plus la gueule, rôlistes réveillez vous ! Est-ce que vous savez que les jeux de rôles n’ont pas été écrit dans l’ordre où vous les avez lu ? Est ce que vous savez que il n’y a pas une gradation entre les profanes qui ne jouent même pas aux jeux de rôles qui sont la plèbe et puis les joueurs et puis l’élite des joueurs c’est les meneurs de jeux et puis l’élite des meneurs c’est les auteurs ? Est ce que vous savez tout ca ? Que vous êtes toujours dans des légendes qui ont été diffusés par une certaine presse rôliste à une époque parce que ca l’arrangeait aussi de brouiller les frontières avec les jeux pas de rôles parce que ça vendait, etc etc. »

*****

Voilà, voilà...

_________________
Myriagramme : Akram Al-Razi, conscience du Groupe 13
avatar
Saber
Le concierge du forum
Le concierge du forum

Nombre de messages : 3159
Age : 37
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 23/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite interview.

Message  Lord Paladin le Lun 17 Sep - 12:15

Oula... je l'avais pas vu passer celui là.
Très intéressant et pour tout dire assez vrai malheureusement.
Assez vrai et en même temps complètement faux, je m'explique (put*** je sens venir la journée de boulot très productive aujourd'hui Wink !)

C'est vrai dans le sens ou ceux qui cherchent un jeu mature et réfléchi avec une vrai profondeur dans les personnages peuvent parfois poster une annonce sur un forum et se retrouver à jouer à panpanboumboum avec des jeunes de 15 ans et que ça fout toujours un coup au moral de se dire, est ce que moi je joue à ça ? Est ce que quand je dis à des types au boulot que je fais du jeu de rôle ils se disent que je fais ça ? Pour ça oui, il y a un problème.
Mais en même temps il est aussi temps que des types qui sont manifestement intelligent prennent aussi conscience de la diversité du jeu de rôle et de l'infini possibilité qu'il offre, et qu'ils se posent un court instant pour se dire qu'il n'y a pas de bonne ni de mauvaise façon de jouer. Ce n'est pas parce que Monsieur fait du My life with master avec deux philosophes qu'il a le droit de dire CECI est le JdR et que tout les autres soient jetés hors du jardin d'Eden. Parce que parfois un bon petit donj' ça défoule. Parce que oui le JdR c'est beaucoup de chose très différente et qu'il est assez difficile d'en trouver une seule et unique définition. (cf : http://ptgptb.free.fr/index.php/a-la-recherche-d-une-definition/)
Bref, le JdR, c'est comme la littérature, il y a Dostoievski et Marc Levy dans le même sac... mais c'est aussi ça qui est bon.

Pal'

_________________
Il n’y a que les esprits légers pour ne pas juger sur les apparences. Le vrai mystère du monde est le visible, et non l’invisible. (Oscar Wilde)
avatar
Lord Paladin
Baron/Baronne
Baron/Baronne

Nombre de messages : 366
Age : 28
Localisation : Gières
Date d'inscription : 04/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une petite interview.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum