L'artiste, un être solitaire ?

Aller en bas

L'artiste, un être solitaire ?

Message  Kronos le Jeu 18 Fév - 8:22

L'angoisse de la page blanche


Rélia était allongée dans sa loge et réfléchissait à sa prochaine composition. La troupe était, elle, couchée depuis longtemps après une dur journée de répétition. Il fallait quand à elle qu'elle compose quelque chose pour la rencontre avec le prince. Il faudrait que ce soit poignant, suscitant rire et larmes tour à tour. Il fallait donc que cela plaise au prince, mais aussi à la femme du gouverneur. Syrio suivrait Sarah jusqu’en enfer, convaincre sa femme, c’était le convaincre lui. Mais n’était-ce pas vrai de tous les hommes.

Elle se retourna sur son canapé pour chercher l’inspiration dans les poutres du plafond. Qu’est ce qui pouvait plaire à un elfe ? Elle n’en avait jamais croisé ailleurs que dans les pièces traditionnelles de la compagnie, et bien souvent leur rôle n’était pas très reluisant. Elle pourrait bien sur relater le coté sombre des elfes par pur esprit de provocation, mais ne voulait pas se mettre de nouveau à dos un mécène. La vie sur les chemins n’était pas son rêve le plus fou.

Elle soupira.

Il faudrait qu’elle fasse des concessions… Pas grave elle passera sa frustration sur Syrio. Il n’a que ce qu’il mérite à s’environner d’autant de jolies filles, il fallait que quelqu’un lui donne une leçon. Et Sarah était beaucoup trop gentille pour cela.

Jouant avec sa plume, ses pensées revinrent sur sa prochaine pièce. Qu’est ce qui pouvait plaire à un prince, un gouverneur et sa femme ? Elle se passa distraitement la plume sous le nez.

Elle éternua.

Elle regarda autour d’elle, personne. Ouf ça aurait été la honte de se faire prendre dans cette situation. Elle qui mettait un point d’honneur à toujours porter un masque ou un autre en présence d’autres personnes. Elle n’aurait pas tolérer que quelqu’un la voit pendant cet instant où elle était vraiment elle-même.

Les masques ? La solitude ? Voila ce qu’il lui fallait. Elle tenait son histoire, celle d’un empereur entouré de millions de sujets mais à jamais seul. Elle voyait déjà les actes et les scènes se former dans sa tête. La nuit allait être féconde.

_________________
Warhammer. Raven
Warhammer Next Gen. Lucita
Shadowrun. Mr Freeze
COPS. Miguelito Sanchez
Mutant Chronicles. Azraël
Nightprowler Surin
Plagues Harold le Sage
Le Royaume du Dragon Dieu des p'tits pjs
avatar
Kronos
Monsieur "le Dévoreur"
Monsieur

Nombre de messages : 1119
Age : 41
Localisation : Lost in Translation again
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'artiste, un être solitaire ?

Message  Butcher le Mar 23 Fév - 10:10

Hrp : la mélodie qu'il joue pour accompagner les paroles ... Very Happy


Surprise !


Syrio était assis sur une caisse et se reposait un peu pendant qu'il le pouvait. Rélia n'en avait pas encore finit avec lui, mais elle devait aller donner quelques directives aux membres de sa troupes afin qu'ils puissent continuer les répétitions pour le spectacle qu'ils allaient donner en l'honneur du prince Silmar.

Il balaya la pièce du regard et ses yeux se posèrent sur un petit luth qui trônait sur une petite caisse. Il n'était pas encore très à l'aise avec un instrument entre les mains. Néanmoins, on lui avait enseigné les accords de base pour cet instrument.

Il se leva puis vint à nouveau s'asseoir au même endroit quelques instants plus tard en tenant le luth dans ses mains. Un petit sourire se dessina sur son visage. Il regarda à gauche et à droite pour vérifier qu'il était seul et surtout que la compositrice n'était pas dans les parages.

Une inspiration traversa son esprit. Il se demandait bien s'il allait arriver à en faire quelque chose de potable. Ses doigts commencèrent à gratter les cordes du luth. Les premières notes furent hésitantes. Il opta pour un air très simple, juste ce qu'il fallait pour accompagner quelques paroles qu’il avait en tête. Le tempo était doux et lent pour qu'il puisse coller avec les paroles. Des paroles qui était bien entendu destinées à la femme de sa vie. Cela faisait bien longtemps qu'il ne lui avait pas fait une petite surprise. Après tout, il fallait bien qu'il lui montre ce qu'il avait appris. Comme la compositrice n'était toujours pas revenue, il s'octroya une deuxième répétition.

Les joues de notre chevalier s'empourprèrent très légèrement en commençant à pousser la chansonnette. Il ne forçait pas sur sa voix, parce qu'il n'en avait pas besoin. Il posait en douceur les mots sur les petits accords qu'il jouait au luth. L'ensemble était simple, mais faisait son effet. Sa voix était douce et suave et il marquait une petite pause entre chaque phrase pour rendre la chanson encore plus intense et pour pouvoir regarder de temps en temps sa belle dans les yeux.


Lorsque tu me regardes, ton regard est si doux ...
Qu'il me rend fou, complètement fou ...
Il me procure des frissons et des envies ...
Qui me transportent au paradis ...

Lorsque tu poses sur moi tes mains si douces ...
Je sens la démence qui me pousse ...
A me laisser enivrer ...
Par tes caresses si passionnées ...

Sache que, tu me connais par coeur ...
Et que, je ne peux pas te résister ...
Tu as su capturer mon coeur ...
Avec un regard, avec un baiser ...

Tu es une déesse, une muse, une ensorceleuse ...
Qui m'a ensorcelé !
Quand tu m’embrasses avec cette manière si délicieuse ...
Ohhh oui, tu m'as ensorcelé !

Lorsque tu me regardes, tes yeux sont si amoureux ...
Qu'ils me rendent heureux, vraiment le plus heureux ...
Ils arrivent à me mettre à nu, à me transpercer ...
Qu'il m'est impossible de te résister ...

Lorsque tu poses sur moi tes doigts si délicats ...
Je sens mon coeur qui bat ...
A tout rompre en moi ...
Parce qu'il ne peut plus se passer de toi ...

Sache que, tu me connais par coeur ...
Et que, je ne peux pas te résister ...
Tu as su capturer mon coeur ...
Avec un regard, avec un baiser ...

Tu es une déesse, une muse, une ensorceleuse ...
Qui m'a ensorcelé !
Quand tu m’embrasses avec cette manière si délicieuse ...
Ohhh oui, tu m'as ensorcelé !

Sache que, tu me connais par coeur ...
Et que, je ne peux pas te résister ...
Tu as su capturer mon coeur ...
Avec un regard, avec un baiser ...

Tu es une déesse, une muse, une ensorceleuse ...
Qui m'a ensorcelé !
Quand tu m’embrasses avec cette manière si délicieuse ...
Ohhh oui, tu m'as ensorcelé !



Le jeune homme était de plus en plus absorbé par ce qu’il était en train de jouer et chanter. Il ne faisait plus attention à ce qui se passait autour de lui. Il était concentré sur ce qu’il était en train de faire et à la surprise qu’il allait lui faire ce soir. Il espérait de tout son cœur que cela lui ferait plaisir.

_________________



Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
avatar
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10338
Age : 36
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum