Conseil de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil de guerre

Message  Butcher le Lun 1 Juin - 22:20

Hrp : Deux petites musiques d'ambiances.

Tout d'abord, Nightwish avec "Meadows of Heaven" pour commencer en douceur. http://www.deezer.com/track/2129698

Ensuite l'excellente chanson de Hans Zimmer et Lisa Gerrard "Now we are Free" Pour finir en douceur et en beauté. http://www.deezer.com/track/10087


Combattre ? Oui, mais pour la paix et la liberté !


L'heure du fameux conseil de guerre approchait à grands-pas. Chaque minute qui passait, faisait augmenter un peu plus le stress de Syrio. Cette fois, il allait devoir prendre la parole devant des milliers de personnes. Malgré les encouragements de sa douce Sarah, il avait très peur et c'est peu de le dire. Les objectifs de ce conseil de guerre étaient simples. Le premier, convaincre tous les guerriers qui avaient combattu le Corrupteur de continuer la bataille contre les sbires du Dévoreur. Notamment contre Esus et Morloch qui devait être en train de faire des ravages partout où ils passaient. Le deuxième objectif découlait du premier. S'il n'arrivait pas à les convaincre de poursuivre le combat, il devenait automatiquement caduc. Il voulait les préparer à accueillir les elfes dans leur rang. La pilule risquait d'être dure à avaler à cause de ce qui s'était passé entre les elfes et le reste du monde. Il savait d'office que la tâche allait être rude, très rude surtout lorsqu'il repensait aux paroles de son ami Kalard.

Quoiqu'il en soit, il se devait d'essayer, non, pire, il se devait de réussir sinon l'avenir sur cette strate allait devenir bien sombre. Après une petite réflexion, il décida de faire le conseil de guerre juste devant l'aéronef du capitaine Tintinnabule. Il demanda gentiment de l'aide à un ou deux géants pour disposer en cercle des grosses pierres, une pour chaque chef de guerre. Il y en avait une pour Mag, une pour Olvar, une pour monsieur Thorn et une pour lui et sa douce Sarah. Il en proposa une au Seigneur Loup, mais il se doutait un peu de sa réponse. Il aura au moins essayé. Le but était d'avoir les chefs de guerres assis sur la pierre et tous ceux qui voulaient participer au conseil devaient se mettre autour pour former un énorme cercle. Il a choisi de faire un cercle parce qu'il a une symbolique d'union. Je pense que son idée était facile à comprendre. Il voulait que tout le monde soit sur un pied d'égalité pour discuter de la suite des opérations. Il fallait qu'il mette toutes les chances de son côté et de ce fait il ne fallait négliger aucun détail.

Contrairement aux autres chefs de guerre, Syrio n'avait pas d'armée. Il avait demandé de faire un conseil de guerre, mais il n'apportait pas grand-chose si ce n'est ses convictions. D'ailleurs, pouvons-nous vraiment dire que Syrio était un chef de guerre ? Il allait faire son discours en utilisant son charisme naturel et son coeur. J'ai presque envie de dire comme à son habitude. Il demanda néanmoins à tous l'équipage du capitaine Tintinnabule, à Thoros et à Miralas de se tenir à ses côtés pendant le conseil en espérant qu'ils allaient accepter son offre. Ces derniers étaient devenus ses amis au fil du temps et surtout, si on regardait ce petit groupe, on pouvait retenir une chose rien qu'en le regardant. C'était son hétérogénéité, un melting-pot de presque toutes les races qui vivaient sur cette strate. Un parfait exemple de ce que voulait démontrer notre jeune chevalier blanc, la preuve qu'il était possible de cohabiter ensemble sans essayer de s'entretuer.

Syrio quitta l'aéronef accompagné de ses amis. Sarah était juste à côté de lui et lui tenait délicatement la main. Juste derrière, il y avait Thoros et sa fille Miralas. Ensuite, suivait tout l'équipage du "Fend la brume" avec en tête, le capitaine et son état major. Ils avaient tous accepté de soutenir Syrio pendant le conseil de guerre. Tous avaient foi dans les convictions du jeune chevalier blanc. On ne les voyait pas, mais les fantômes étaient également présents et le soutenait par la pensée.

En sortant du bateau, il posa son regard sur le lieu qu'il avait grossièrement aménagé pour le conseil de guerre. Il y avait déjà beaucoup de monde et son coeur s'emballa. L'adrénaline se diffusait à travers tout son corps via sa circulation sanguine. Du coup, il avait l'impression que son coeur battait au niveau de ses tempes et que ses jambes n'avaient plus envie de le porter vers sa destination. Pourtant, il continua à avancer en tremblotant vers le rocher qui lui était destiné. Le jeune homme continua d'avancer calmement vers sa destination en affichant un regard sérieux, qui reflétait une inflexible volonté. En passant, il salua tous les guerriers qui avaient vaillamment combattus le Corrupteur. Un geste, un petit mot de félicitations et d'encouragement, cela ne mangeait pas de pain et en général cela faisait plaisirs aux gens. Surtout, lorsqu'ils étaient dits avec sincérité.

Syrio alla ensuite s'asseoir sur son rocher avec sa tendre fiancée. Thoros et Miralas étaient debout, juste derrière notre couple avec l'équipage du "Fend la brume". Il était trop tard pour reculer, il allait devoir prendre la parole devant plus de six mille personnes. Il se leva de la pierre et avança de quelques pas pour se retrouver un peu à l'intérieur du cercle. Il regarda lentement les visages qui étaient autour de lui avant de commencer à parler. Cet instant dura quelques secondes, mais pour Syrio, il dura une éternité. C'était comme si le temps s'écoulait au ralentit.

Il inspira et expira lentement une petite bouffé d'air et commença son discours en espérant qu'il allât réussir à convaincre son auditoire. Ses premiers mots furent prononcés avec un léger tremblement dans la voix. Ensuite, elle devint plus sûre et ses tremblements cessèrent.


- Tout d'abords, j'aimerais vous remercier d'avoir accepté de venir à ce conseil. Je vous ai tous réunis ici, pour que nous puissions discuter ensemble de notre avenir à tous. Un avenir qui s'annonce de plus en plus sombre si nous ne faisions rien.


Dernière édition par Butcher le Lun 1 Juin - 22:21, édité 1 fois

_________________



Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
avatar
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10331
Age : 35
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de guerre

Message  Butcher le Lun 1 Juin - 22:20

Le ton était lancé, Syrio était parti et il comptait finir son discours sans être interrompus. Il commença donc à parler avec une voix forte pour que tout le monde puisse entendre.

- Beaucoup d'entre vous ne me connaisse pas et doivent se demander ce qu'un jeune humain peut avoir de si important à dire pour nous réunir de la sorte. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de venir me présenter à chacun de vous à cause de la présence de l'armée du Corrupteur et de notre mission qui consistait à nous rendre dans la tour de la ville Céleste pour y récupérer une information de la plus haute importance.

- Sachez que je me nomme Syrio del Toro et que j'étais un habitant de la ville de Davos. Une ville qui a été détruite par Esus et les sbires du Dévoreur. Une nuit leur à suffit pour mettre toute la ville à feu et à sang. J'ai été le témoin de cette barbarie, j'ai vu des enfants, des femmes et des vieillards mourir sous mes yeux sans que je puisse lever le petit doigt pour les aider. Une grande partie de mes amis sont morts et j'ai juste eu le temps de protéger les deux personnes qui comptent le plus pour moi.


Il se retourna en direction de sa tendre fiancée. Il regarda Sarah avec un regard tendre et surtout très amoureux.

- Il s'agit de Sarah, la femme que j'aime du plus profond de mon coeur et notre enfant qui doit naître dans quelques mois. La plupart d'entre vous possèdent une famille, des enfants et des amis qui tiennent une très grande importance dans leurs coeurs. Pour eux, vous seriez capable d'accomplir de véritables exploits pour les protéger, non ?

- Sur ce point-là, nous sommes tous pareils, peu importe nos origines, nos conditions, nous sommes tous près à accomplir de véritables miracles pour protéger les êtres qui nous sont chères. C'est exactement ce que j'essaye de faire depuis que j'ai quitté le royaume du dragon en tentant de trouver un moyen pour combattre Esus.

- Une mission ô combien dangereuse, mais que je mènerais jusqu'au bout pour ma famille, mes amis, les innocents qui sont morts à Davos et tous les innocents qui vivent à la surface de notre monde.


La scène peut paraitre un peu étrange en fait. Les géants formaient le contour extérieur du cercle et les nains constituaient le contour intérieur pour pouvoir voir ce qui se passait à l'intérieur. Les ogres se trouvaient entre les géants et les nains, ainsi tout le monde pouvait voir le jeune humain parler. Syrio, de son côté parlait en faisant des gestes et en posant son regard sur tout le monde. Il ne se contentait pas de regarder uniquement les chefs de guerre. Son regard se promenait sur tous les guerriers, même s'il devait sans cesse lever ou baisser la tête pour s'accommoder de la différence de taille des races présentes à ce conseil.

- En ce moment même Esus doit être en train de faire des ravages colossaux dans le Royaume du Dragon. Et puisqu'un problème n'arrive jamais seul, un autre membre des neufs fais également parler de lui. Il s'agit de Morloch qui est train de remonter vers le nord en forçant le peuple orque à s'unir sous sa bannière. Il prend un malin plaisir à massacrer tout ce qui se présente devant lui. Il ne laisse que deux choix à ses adversaires, la soumission ou la mort !

- Ici, dans les montagnes, les skriggs sont devenus de plus en plus nombreux. Cette immonde masse grouillante ne cesse de vous harceler et le combat sera loin d'être évident. Leur augmentation n'est pas anodine. Elle arrive pile poile au moment où les sbires du Dévoreur se réveillent tour à tour. Les dévots de ce dernier s'enhardissent et ils vont tous oeuvrer pour plonger une fois de plus notre monde dans la guerre et le chaos. Une nouvelle vague de violence et de souffrance risque de déferler sur nous tous, si nous ne faisons rien.


Il marqua une pause et regarda le ciel. L'instant ne dura que très peu de temps. Il se demandait si certaines personnes étaient en mesure de regarder ce qu'il était en train de faire. Il voulait parler de ses amis qui ont péris à Davos, comme par exemple la communauté des rats. Ainsi, qu'une certaine personne qu'il venait de rencontrer*.

- Ce que je vais vous dire maintenant, va peut-être vous faire sourire parce que vous penserez que je suis un utopiste complètement fou. Ou bien, vous faire grincer les dents parce que mon idée vous obligera à faire des concessions. Je sais qu'elle ne sera pas facile à mettre en oeuvre à cause du passé de nos peuples. Les vieilles rancoeurs sont tenaces et il est difficile d'oublier les guerres et les massacres qui ont été perpétrés dans le passé.

Syrio marqua une pause pour laisser planer un peu de suspens. Il espérait avoir au moins un peu attisé leur curiosité.

- Néanmoins, je pense qu'il est grand temps pour tous les peuples de notre monde de s'unir, pour faire face aux sbires du Dévoreur. Unis nous sommes capables de réaliser les plus grands exploits. Regardez par vous-même, aujourd'hui nous avons réussi tous ensemble à vaincre un des plus puissants serviteurs du Dévoreur. Sans votre aide, nous n'aurions jamais pu atteindre la grande bibliothèque de la ville céleste.

- Aujourd'hui, ce sol a vu des mortels, deux Estérides et une déesse combattre ensemble pour protéger la paix et leur liberté. Je suis sûr que même nos adversaires ne s'attendaient pas à une telle union.

- Ce que nous avons fait aujourd'hui doit être poursuivit. Les menaces d'Esus et de Morloch doivent être prises au sérieux parce qu'elles nous concernent tous. Si nous les combattons chacun dans notre coin, nous n'aurons aucune chance de survit, mais si nous, nous allions, alors tout redevient possible.

- Nous devons continuer le combat contre les forces des ténèbres pour préserver notre liberté. Nous devons combattre tous ensemble pour un monde meilleur. Un monde où nous pourrons tous vivre en paix. Malgré nos origines, nous avons des valeurs et des buts communs.

- Qui ne veut pas être libre ?

- Qui ne veut pas vivre en paix avec sa famille et ses amis ?

- Qui veut d'un monde fait de guerre, de violence et de souffrance ?


Syrio marqua une petite pour les laisser intégrer ce qu'il venait de dire. Il voulait à tout prix qu'ils comprennent, que malgré leurs différences, ils cherchaient tous plus ou moins la même chose. La paix et la liberté sont pourtant des valeurs essentielles et évidentes. Des valeurs qui doivent rapprocher les peuples et non les éloigner.

- Je sais qu'il est difficile d'oublier le passé, mais notre monde a déjà connu trop de guerre. Le Dévoreur se délecte de nous voir s'autodétruire dans des conflits et des génocides. Il se repait de nos sentiments les plus vils.

- Ses dévots travaillent dans l'ombre pour le libérer de sa prison. Nous devons à tout prix les combattre et rester unis pour leur faire face et empêcher sa libération. Si nous voulons un jour que nos enfants puissent vivre dans un monde meilleur, il va falloir que nous le construisions ensemble en faisant front commun contre le Dévoreur et ses sbires.

- La paix et la liberté ne pourra jamais résulter de la guerre et du chaos. Cet engrenage de violence doit être brisé et nous devons trouver la force d'oublier notre triste passé pour nous tourner tous ensemble vers l'avenir. Ce ne sera pas évident, mais nous devons y croire. Nous devons y croire pour nous, mais aussi pour nos enfants.

- Ils méritent de vivre dans un meilleur monde. En tout cas, c'est ce que je veux pour les miens. En ce moment, je crains chaque seconde pour les vies de mon enfant et de ma fiancée. Je vis dans une peur permanente de les voir mourir comme j'ai vu mourir mes amis à Davos. Mon coeur souffre jour après jour de vivre dans cette crainte. - C'est pour cela que je me battrais jusqu'au bout pour construire un monde de paix et de liberté pour tout le monde. Afin que nous puissions tous vivre des jours meilleurs et voir grandir nos enfants sans vivre dans la crainte de la guerre.

- Un monde uni qui s'élèverait d'une seule voix lorsque le Dévoreur et ses sbires tenteraient de semer le chaos et la guerre. Parce que ce sont eux nos véritables ennemis. Ce sont eux que nous devons combattre.


Notre jeune chevalier blanc était en nage après ce long discours. Il avait parlé avec une très grande sincérité. Il a également très peu parlé des dieux pour différentes raisons. Parce qu'il avait encore du mal à admettre en public ou en privé que sa petite fille était la réincarnation d'une déesse. Pour lui et malgré les différentes discussions qu'il a pu avoir avec elle, elle restera toujours sa petite fille chérie. Celle qui l'embête pour qu'il lui raconte des histoires et qui veut toujours être sur ses épaules. Quant à l'autre raison, c'était pour ménager la susceptibilité des Estérides vis-à-vis des dieux. Il voulait que Mag et son frère comprennent qu'en tant qu'habitant de cette strate, il devait se sentir concernés par ce combat. Syrio ne voulait pas qu'ils combattent sous la bannière de Cérès. Il voulait unir le monde sous la bannière de la paix et de la liberté.

Syrio repris la parole en haussant un peu le niveau sonore, histoire de finir son discours en beauté.


- Alors ? Que faisons-nous à présent ?

- Allons-nous, nous séparer ici et partir chacun de notre côté ou êtes-vous près à continuer ce que nous avons commencé ici ?

- Préférez-vous, vous tourner vers un passer remplis de guerres, de souffrances et de rancoeurs ou vous tourner vers l'avenir en tirant un trait sur ce douloureux passé, pour que nous puissions construire tous ensemble un monde meilleur ?


Notre jeune chevalier blanc acheva son discours en étant au centre du cercle avec plus de six mille paires d'yeux qui étaient braqués sur lui. Sa voix laissa place à un silence et il attendait les premières réactions avec une énorme boule au niveau de l'estomac. Son regard fit le tour de l'assemblée pour venir se poser sur les magnifiques yeux bleus de sa tendre fiancée histoire de se redonner du courage.


* Une petite information pour le meujeu qui arrivera en Pm.

Ps : jai été obligé de couper le texte en deux, car il ne rentrait pas dans un seul message ... Désolé, pour le pavé, mais je m'enflamme vite. Embarassed

_________________



Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
avatar
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10331
Age : 35
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de guerre

Message  Kronos le Mer 3 Juin - 12:26

A la fin du long discours, le silence se fit. On ne percevait que quelques chuchotements ou des bruits métalliques lorsque les hommes bougeaient. Les personnes présentes étaient suspendues aux lèvres des chefs de guerre assis dans le cercle de pierres.

Les chefs de guerre n’étaient pas pressés de parler. Ils semblaient réfléchir à ce qu’ils allaient dire. Au bout d’un instant, Monsieur Thorn se leva. Il portait toujours sa peau de mammouth mitée sur les épaules et son étrange crâne sur la tête.


« Les ogres n’ont jamais été de grands parleurs donc je serais bref. Nous avons vaillamment combattu aujourd’hui et nous avons remporté une grande victoire mais comme l’a si bien dit mon ami Syrio, ce n’est qu’une bataille. La guerre n’est pas finie. Le Dévoreur et ses séides veulent détruire le monde où nous vivons, où nous élevons nos enfants, où nous mourrons aussi.
Nous sommes grossiers, sales et souvent malpolis mais on sait se battre. Et nous vendrons chèrement notre peau face à ses hordes de morts-vivants et autres saloperies travaillant pour le Dévoreur.
Pour ma part, je suivrais Syrio chez les humains et foutrais une branlée à nos ennemis. Ceux qui voudront me suivre seront les bienvenues. Je leur promets des grosses bagarres et une mort digne à coup sûr. Ceux qui ne viendront pas n’ont pas de crainte à avoir, aucune honte ne rejaillira sur eux. Ainsi, j’ai parlé. »

Monsieur Thorn se rassit aussi dignement qu’il le put sous les hourras et les « Monsieur Thorn » scandés par les ogres présents dans la foule.
Il salua la foule de la main pour les remercier de leur soutien. Puis, le calme se fit, les spectateurs attendant la réponse des deux autres chefs de guerre.

Mag le Puissant se leva à son tour. Tout le monde connaissait le puissant d’Estéride de réputation et peu serait enclin à le défier. Mag regarda la foule et s’arrêta un instant sur son frère. Puis, il parla.


« Je suis Mag le Puissant. Je suis un Estéride. J’ai combattu dans de nombreuses guerres et pas des moindres. J’ai vu ce monde courir à sa perte. J’y ai contribué pour une partie.
Le Monde n’est plus ce qu’il était et le dernier havre de paix et de liberté se trouve ici. Dans les Montagnes Noires pour les nains, les géants et les ogres, dans les plaines et les forêts pour les orques, les humains et les elfes et les collines de Kron pour les gnomes.
Si nous laissons le Dévoreur gagné, tout cela n’existera plus. Pour ma part, j’aurai peut-être une chance de m’en sortir mais pour la plupart d’entre vous, vous ne deviendrez que des âmes asservies aux serviteurs du Dévoreur.
Je sais que je n’ai pas toujours été du côté du bien et que mon passé est entaché de beaucoup de morts dont certains ici présents étaient de leurs ancêtres. J’ai souvent combattu du coup du mal, soit pas choix, soit contraint et forcé. Mais aujourd’hui, j’ai l’occasion de me racheter et de laver mon âme des fautes de mon passé.
Ainsi, je mènerais cette guerre auprès de Syrio et de ses amis. »

Mag se rassit en silence. Les géants restaient calmes et silencieux. Aucune démonstration de ferveur. Certains baissaient la tête et d’autres semblaient un peu tristes. Certains quittèrent la foule.
Le Seigneur-Loup lui était resté indifférent au discours de son frère. Il n’avait réagit à aucun moment. Beaucoup de gens attendait sa réaction mais il ne fit rien. Refusant d’intervenir dans le conseil de guerre.

L’assemblée resta silencieuse un long moment. Tout le monde attendait l’intervention du dernier chef de guerre.
Olvar était penché sur sa hache, les deux mains posées sur le manche noir. Il semblait réfléchir. Des murmures commencèrent à s’entendre dans la foule. Beaucoup se demandait s’il allait intervenir.
Il se leva finalement semblant porter tout le poids du monde sur ses épaules.


« Je suis Olvar Az-Dreugi, du clan Az-Dreugi. Et voici la Grande Hache Noire des Rois du Nord. Elle nous a été donnée, il y a très longtemps, par les Dieux pour tuer les Estérides. Elle nous a bien servis mais a aussi entraîné notre perte.
Depuis plusieurs siècles, nous avions retrouvé une certaine unité sous la férule de notre roi. Mais tout cela est perdu aujourd’hui. Notre roi est mort et l’union de tous les clans est très fragile. Tout cela à cause du Dévoreur et de ses serviteurs maudits, les Skriggs. Nos montagnes sont envahies par cette vermine. »

Olvar fit une pause, puis reprit.

« J’ai été nommé chef de guerre pour cette bataille contre le Corrupteur et pour chasser les Skriggs du Plateau des Cendres. Mais aujourd’hui la bataille est finie et nous avons gagné. Chaque clan doit rentrer chez lui et pleurer ses morts avant de repartir au combat.
Je ne suis pas prince de clan même si j’ai du sang royal. Je ne pourrais pas parler au nom de mon clan sans parler à mon frère d’abord, ni parler au nom des autres clans. Mais j’irai les trouver et leur parlerai des batailles à venir et de la survie de ce monde. Je les convaincrai de venir se battre avec vous, j’en fais le serment. Je viendrais seul s’il le faut et personne ne dira qu’aucun nain n’a combattu pour la chute du Dévoreur et de ses séides. »

Olvar se rassit et attendit. Au bout d’un moment, la foule se dispersa et un vingtaine de nains s’avancèrent vers lui. Ils étaient tous des chefs de guerre d’autres clans, des champions ou des héros chez les nains. Leurs armures portaient les stigmates de la récente bataille. Certains avaient plusieurs armes sur eux. La plupart appartenait à leurs compagnons morts au combat et ils les portaient visibles de tous pour leur faire honneur.
Le plus âgé s’arrêta devant Olvar et le releva. Il lui serra l’avant-bras à la manière des guerriers. Puis, il lui fit une accolade virile et lui murmura quelque chose à l’oreille. Puis, il se plaça derrière lui. Chacun des autres nains présents dans le cercle de pierre fit de même. Lorsqu’ils furent tous passés, les nains présents dans la foule se mirent à chanter de leur voix basse et rocailleuse. Un puissant chant de guerre nain qui fit frissonner les personnes présentes dans l’assemblée.
Olvar chantait de bon cœur, le sourire aux lèvres, accompagné par les autres nains derrière lui …

_________________
Warhammer. Raven
Warhammer Next Gen. Lucita
Shadowrun. Mr Freeze
COPS. Miguelito Sanchez
Mutant Chronicles. Azraël
Nightprowler Surin
Plagues Harold le Sage
Le Royaume du Dragon Dieu des p'tits pjs
avatar
Kronos
Monsieur "le Dévoreur"
Monsieur

Nombre de messages : 1119
Age : 40
Localisation : Lost in Translation again
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de guerre

Message  Butcher le Jeu 4 Juin - 9:53

Hrp : Tout simplement : http://www.deezer.com/track/559091

Après la réponse d'Olvar, c'était comme si notre chevalier blanc venait d'être libéré d'un énorme poids. Il avait l'impression de pouvoir respirer de nouveau normalement. Il remercia les gens qui étaient venus assister au conseil avant qu'ils partent. Puis, il se dirigea vers Sarah et ses amis avec un air beaucoup plus détendu. Les traits de son visage étaient beaucoup moins crispés et un doux sourire illuminait son visage.

En arrivant devant le rocher, il remercia chaleureusement le capitaine Tintinnabule et son équipage d'être venu le soutenir. Il se tourna ensuite vers Thoros et Miralas pour faire la même chose. Il échangea quelques mots avec eux pour leur dire de tenir bon et qu'il allait essayer de les aider du mieux qu'il pouvait pour faire face à Morloch. Et pour finir, il remercia les précieux gardes du corps ectoplasmiques.

Une fois qu'il se retrouva seul avec sa fiancée, il déposa sur ses lèvres un doux et tendre baiser. Il resta assis à ses côtés pendant le chant des nains. Le soleil se couchait à l'horizon et les derniers rayons du soleil venait caresser leurs visages. Ils restèrent silencieux en respect pour les nains qui se recueillaient.

Lorsque les nains en eurent fini, Sarah et Syrio se dirigèrent vers Olvar et les champions nains pour les remercier. Le jeune homme et la jeune femme joignirent quelques paroles pour les réconforter. Sachant très bien qu'ils parlaient à des nains et pas à des enfants. Ils n'en firent pas trop, juste ce qu'il faut pour exprimer leurs condoléances et qu'ils sont tombés en combattant fièrement pour la liberté du monde.

Syrio resta seul avec Sarah pour contempler le couché de soleil en amoureux. Etrangement, il n'était pas très bavard. Il avait l'air d'être pensif, comme s'il réfléchissait à quelque-chose. Ils restèrent ainsi main dans la main pendant de longues minutes

_________________



Le royaume du dragon : Syrio del Toro, tout simplement !
Légende des cinq anneaux : Kakita Byakuya
Nightprowler 2 : Eduardo et Lucco
Plagues : Le Voyageur et Elsa
Metal Adventures : Cristobal Torres, El Loco !!
avatar
Butcher
Ange

Nombre de messages : 10331
Age : 35
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 11/12/2007

http://butchcook.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil de guerre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum